lundi 29 juillet 2013

Coloration : utiliser des produits professionnels à la maison

Bonjour ma petite sirène à chevelure chamarrée ! Toi qui veux cacher tes cheveux blancs ou changer de tête pour pas trop cher, voici la solution : te teindre les cheveux toi-même, avec des produits professionnels.

Quel intérêt, me demanderas-tu ? Déjà faire sa coloration chez soi, c’est vraiment moins cher que chez le coiffeur, et c’est pas compliqué. Mais utiliser des produits professionnels plutôt que des merdouilles teintures en boite achetées au supermarché, c’est utiliser des produits de bien meilleure qualité, avoir un choix de couleur plus grand, et payer bien moins cher !


IMPORTANT : je ne parlerai ici que des colorations permanentes. Pas de mèches, pas de tie and dye, pas de balayage, pas de coloration provisoire ou qui part au shampoing. Je ne m’y connais pas dans ces domaines et ne suis pas à même de te conseiller là-dessus.

Prête à te lancer ? Voici une petite liste de ce qu’il te faut, avant d’expliquer tout ça plus en détail :
  • Une couleur, dont le code est généralement composé de 3 chiffres.
  • De l’oxydant, qui sert à ouvrir les écailles du cheveu pour que la couleur vienne s’y installer confortablement.
  • Un shampoing post-coloration, pour refermer les écailles du cheveu.
  • Des gants en plastique, sauf si tu aimes te colorer aussi les mains.
  • Une serviette pourrie, que tu peux couvrir de produit sans avoir peur de la massacrer.
  • Un pinceau à coloration, pour mélanger les produits et appliquer le mélange sur tes cheveux.
  • Un bol en plastique, et en plastique uniquement, pour y faire ton mélange.
  • Des pinces à cheveux, pour faciliter l’application.
  • Un peigne, pour la pose de la couleur.
  • Une balance de cuisine, pour peser les produits (je trouve ça bien plus simple et précis qu’un verre doseur).

J'ai acheté tous mes produits ici, mais il existe une foule de boutiques sur internet, ou même en ville, pour te fournir à moindre prix.


>> LES COULEURS <<

Il existe de très nombreuses marques et de nombreuses gammes, à des prix très différents. Les Majirel ou Koleston sont des produits utilisés par de grands coiffeurs, et sont d’excellente qualité. Les produits Generik et Coiffeo sont à des prix défiant toute concurrence, et n’abîment pas les cheveux. A toi de voir si tu préfères privilégier la qualité ou le prix ! Mais dans tous les cas, cela sera toujours très intéressant par rapport à une prestation réalisée par un coiffeur.



Sur une couleur, tu trouveras toujours trois chiffres. Le premier, allant de 1 à 10, définit la hauteur de ton. Oublie toute notion de teinte ou de reflets pour le moment, car il ne s’agit que de clair ou foncé, le plus foncé étant 1 (noir) et le plus clair 10 (blond quasi blanc). Si tu as déjà ouvert un logiciel de retouche de photo, pense à la fonction « luminosité », qui permet de rendre une photo plus ou moins foncée. La hauteur de ton, c’est ça ! C’est le degré de luminosité d’une couleur de cheveux. Si on veut résumer en gros ce que ça donne :
  • 1 et 2 : brun noir
  • 3 à 6 : châtain
  • 7 et 8 : blond
  • 9 et 10 : platine

Les deuxième et troisième chiffres d’une couleur, allant de 0 à 9, définissent ses reflets. Le premier chiffre est le reflet principal, le second chiffre le reflet secondaire. Ça aurait pu être un système simple et universel, mais bien sûr, le code peut varier selon les marques… Pas très pratique ! Il faut donc bien regarder les nuanciers d’une marque pour être sûre de ne pas se planter. Toutefois, voici les codes les plus fréquemment utilisés :
  • 0 : sans reflet (on le voit plus souvent en chiffre secondaire, ce qui veut dire qu’il n’y a qu’un reflet principal)
  • 1 : cendré
  • 2 : irisé
  • 3 : doré
  • 4 : cuivré
  • 5 : acajou
  • 6 : rouge
  • 7 : marron
  • 8 et 9 : on les retrouve dans peu de marques et varient selon le produit

Donc, pour résumer, quelques exemples :
Une couleur 7.44 = blond doublement cuivré, donc un roux très soutenu. Une 4.71 = châtain marron cendré, donc un châtain foncé froid. Etc ! Mais entre nous, si ces chiffres donnent une indication de la couleur, le mieux est encore de jeter un œil à un nuancier, c’est ce qu’il y a de plus fiable !


>> LES OXYDANTS <<

Il en existe 4 types, classés selon leur teneur en eau oxygénée :
  • 10V : éclaircit théoriquement les cheveux d’un ton. Je ne sais pas qui l’utilise, il est tellement faible que selon mon humble avis, il ne sert à rien.
  • 20V : éclaircit les cheveux d’un à deux tons (d’un 5 à un 7 par exemple), donc plutôt pour donner des reflets que pour changer de tête.
  • 30V : éclaircit les cheveux de deux à trois tons (d’un 5 à un 8 par exemple), donc bien pour changer vraiment de couleur, ou couvrir les cheveux blancs.
  • 40V : utilisé pour les mèches, très agressif, selon moi à oublier.


Bien entendu, plus le chiffre est élevé, plus l’oxydant est agressif et abime les cheveux. Il est possible de les mélanger : croyant que du 20V serait suffisant pour ma première couleur (d’un 5 à un 7), je me suis retrouvée avec des racines moches car la couleur n’a pas bien pris. Du coup, pour ne pas laisser le 20V dans mon placard sans rien en faire, j’ai acheté du 40V et les mélange en proportions égales pour obtenir un 30V. Et ça va très bien !


>> LE MELANGE <<

Une fois que tu as ta couleur et l’oxydant adapté au résultat que tu souhaites obtenir, il faut mélanger les produits selon le bon dosage. Sur le tube de couleur, il sera toujours indiqué, et sous aucun prétexte tu ne devras changer ce dosage !!


Par exemple, sur ma coloration Generik, le dosage est de 1,5g d’oxydant pour 1g de couleur utilisée. Sachant que mes cheveux arrivent au-dessus des épaules,  j’ai besoin d’environ 120g de couleur pour faire toute ma tête. Cela donne donc 50g de couleur (un demi-tube) pour 75g d’oxydant.

Une fois les produits pesés dans ton petit bol en plastique, mélange-les longuement avec soin et amour jusqu’à obtenir une texture parfaitement lisse et souple. Si ton mélange commence à se teinter, c’est normal, pas de panique. Par contre, n’attend pas pour passer à la pose, file dans ta salle de bain.



>> LA POSE <<

Enroule une serviette sur tes épaules, prépare ton peigne et tes pinces à cheveux, enfile tes gants, et passe à l’action.



D’autres ont déjà très bien décrit les techniques pour répartir une coloration sur sa tête, c’est pourquoi je ne vais pas redonner d’autres explications que celles que tu pourras trouver ici, , ou encore .

En revanche, j’insiste sur le respect du temps de pose indiqué sur le mode d’emploi de ta couleur. Le temps de pose démarre une fois que tu as fini d’appliquer toute ta coloration sur ta tête, et ne doit pas être prolongé plus longtemps que ce qui est indiqué. Ça ne fera pas mieux prendre ta coloration, ça abîmera juste tes cheveux.


>> LE RINCAGE <<

Il ne doit pas être négligé, même si cette étape est assez simple. Dans un premier temps, mouille un peu tes cheveux et masse-les jusqu’à ce que la coloration, qui a bien séché, redevienne souple et presque gélifiée : on appelle ça ‘émulsionner’.

Ensuite, rince la coloration à fond, jusqu’à ce que l’eau qui sort de tes cheveux soit parfaitement claire. Enfin, prend une bonne noix de shampoing post-coloration dans tes mains, et lave minutieusement tes cheveux avec si tu ne veux pas qu’ils se transforment en paille. Enroule tes cheveux dans une serviette, démêle-les une fois qu’ils sont bien essorés, et sèche à l’air tiède. Tadam ! Ayé, c’est toi la plus belle !


Soyons honnêtes, tes cheveux à ce stade sont secs. Pour ne pas les saturer de produits et faire en sorte que la coloration prenne bien, je te conseille de poser un masque hydratant au plus tôt 12h après avoir terminé les opérations de teinture. Tu n’es pas obligée de le faire, mais je te le conseille fortement si tu ne veux pas abimer ta chevelure ! Car si les colorations sont agressives, ce qui est indéniable malgré des produits de plus en plus « doux » pour les cheveux, ce n’est pas une fatalité et tu peux soigner tes cheveux avec des produits hydratants adaptés à leur nature.

Allez, au boulot ! Si tu as des questions, n’hésite pas :o)

Rendez-vous sur Hellocoton !

3 commentaires:

  1. peu ton utilisé une coloration juste le tube de couleur sans la mélanger a de l'oxidant? Et bien sur appliquer ensuite un shampoing post coloration pour le soin car la j'ai un tube mais plus d'oxydant et je ne sais pas si cela me donnerais comeme la coloration que je souhaite? Merci

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour ! Tout d'abord, merci beaucoup pour ces explications tu m'as été d'une grande aide pour appréhender ma première fois en coloration maison (j'ai déjà fait les colorations grandes surface mais j'avais envie d'un sans ammoniaque pour ne pas trop abimer mes cheveux)
    Petite question, tu dis que tes cheveux sont au dessus des épaules? C'est à dire court court ou juste un carré juste au dessus des épaule? Et quelle est la couleur de tes cheveux? Je vais tenter un chatain clair violine intense de chez générik et j'ai pris un oxydant 20 volumes j'espère que ça ira en sachant que j'ai les cheveux blonds foncés en naturel avec une ancienne coloration (qui date de 6 mois) en chatain clair. Qu'en penses-tu?

    RépondreSupprimer